Comment gérer le (re)nouveau ?

Conférencière - Formatrice - Auteure

Comment gérer le (re)nouveau ?

Bientôt, le printemps arrive !
Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, chaque année, c’est comme un renouveau…
La nature qui se réveille, les jours qui rallongent, des activités que l’on peut recommencer…

On parle de la sève qui monte dans les arbres à cette saison de l’année.
Je ressens quelque chose de similaire… comme une nouvelle énergie qui réapparaitrait.

L’impression de sortir d’un long sommeil créé l’hiver à cause du rythme plus ralenti ? des jours plus courts ? de la température qui nous maintient plus à l’intérieur des maisons ?

Pourtant, j’aime l’hiver avec tout ce qu’il a de beau à nous offrir : la neige et les paysages enneigés de toutes beauté, tous les sports associés à la neige et à la glace, les promenades en raquette ou ski de fond, les soirées au coin du feu (sauf à Montréal malheureusement), la brioche et le chocolat chaud…

Mais cette nouvelle saison, je l’associe à un moment positif, une évolution d’un état à un autre.
Cette période de l’année est vraiment agréable et comme énergisante, régénérante.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-Seychelles-1200x675.png.

Du coup – petite parenthèse – je me demandais si dans les pays francophones (puisque c’est aussi à eux que mes écrits sont destinés) qui se situent dans des climats chauds toute l’année comme en Afrique, en Haïti, aux Seychelles, etc…, si les personnes qui vivaient là-bas pouvaient éprouver ce même genre de sensation.

Si vous me lisez, merci de m’écrire et de m’en parler !

Pour revenir à mon sujet, ce changement de saison m’a fait penser à un problème que mes clients rencontrent régulièrement dans leur vie.

J’ai remarqué que très souvent pour eux, le «nouveau», le changement est fréquemment perçu comme un temps douloureux, déstabilisant, difficile, comme une punition, une sanction, une mise à l’écart, un surplus de travail, une décision «politique», un abus de pouvoir, etc…J’en passe et des meilleures…

Parlez à des personnes qui :

  • travaillent dans une entreprise qui effectue des changements au niveau des habitudes, des statuts, du personnel, …
  • pour des raisons de santé doivent modifier par exemple, leurs habitudes alimentaires, de sommeil, de rythme de vie
  • font partie d’un groupe (sportif, culturel, artistique, …) et sont déplacées dans une autre équipe

En plus, ces modifications peuvent être :

  • prévues, anticipées mais aussi inattendues, qui arrivent d’un seul coup, sans prévenir.
  • désirées, voulues, redoutées, subies
  • simples, légères, faciles ou fondamentales, particulières, spécifiques

Quel que soit leurs caractéristiques, elles seront généralement mal vécues

Pourquoi avons-nous tant de mal avec les changements en général ???

Pourtant, toute notre vie est changement.
Nous en vivons tout au long de notre existence.

Changements :

  • Physiologiques : chaque jour, nous nous modifions (poids, taille, morphologie, état, etc…), sans compter les maladies, accidents, pertes
  • D’étiquettes : bébé, enfant, adolescent, adulte, personne âgée
  • De statuts : étudiants, professionnel, licencié, sans emploi, chômeur, consultant, retraité, etc…
  • Familiaux : célibataire, en couple, marié, conjoint, séparé, divorcé, parents, grands-parents, veuf, etc…
  • De cadre : pays, régions, ville, quartier…

Et je ne parle là que des plus importants…
Nous devrions être habitués, voire même préparés puisque ça fait partie de la vie.

Mais il n’en est rien…

Il semble qu’il y ait toujours dans nos vies, un domaine ou plusieurs dans lesquels nous avons plus de difficultés à évoluer, nous transformer, nous adapter.

Je mettrais la cause principale de ce phénomène sur la peur.
Ou plutôt les peurs qui nous bloquent.

Comme les peurs de :

  • ne pas réussir
  • ne pas être à la hauteur
  • de décevoir
  • de réussir
  • d’être jugé
  • etc…
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Peurs-1200x675.jpg.

Et je pense qu’elles sont nourries par notre façon de voir les choses !
Est-ce qu’on voit l’événement comme :

  • une opportunité
  • un fardeau
  • un objectif
  • une récompense
  • une malchance
  •  etc…

Notre vision va avoir un impact énorme sur notre attitude.

Aussi, si vous désirez passer plus facilement ces étapes, vous avez besoin de changer votre perspective !

Voici 4 stratégies pour aider à faire ce «changement» en vous 😉 pour mieux affronter les changements de la vie ! 😉

1. Soyez conscient que ça fait partie de l’existence

Depuis que vous êtes nés, vous avez vécu des tas de changements et cela dès le plus jeune âge : nourrice, éducatrice, école, amis, … Et la plupart se sont bien passés, sans problème. Vous en avez même certainement traversé avec plaisir, fierté, impatience : aller chez les grands, changer de groupe, de classe, entrer à la grande école, au secondaire, à l’université, appartenir à telle équipe,….

Donc, rappelez-vous les meilleurs de ces moments, faites-en une liste et réfléchissez comment vous avez su bien les vivre, en être heureux.

Quels sont les points communs dans toutes ces expériences positives : attitudes, pensées, croyances, comportement, …

2. Acceptez que vous n’avez pas tout le contrôle

Plus nous manquons d’estime de soi, de confiance en nous, d’assurance, plus nous cherchons à contrôler nos vies pour plus anticiper, être mieux préparer, savoir comment réagir.

Malheureusement, ça n’est pas possible à 100 %. Il y aura toujours des imprévus, des mésaventures, des surprises… (Et tant mieux, sinon la vie serait vraiment très «plate» comme on dit au Québec !)

Alors, je vous invite à développer votre lâcher-prise et l’art de bien vivre le moment présent
Vous pouvez aussi vous rappeler la prière de la sérénité. (Vous la trouverez dans mon article : Parlez-vous aux murs ?)

3. Soyez ouverts et créatifs

Trop pris dans notre perspective négative, notre mal-être, notre opposition, nous nous bloquons, nous ruminons et cessons d’envisager d’autres points de vue. Nous focalisons sur un aspect, une nouvelle, un problème.

Et nous nous fermons à d’autres éventualités ou considérations.
Il vous appartient de prendre du recul, d’élargir votre vision, de considérer le verre à moitié plein.

Je vous en parle dans mon article : changements imposés : bonne ou mauvaise nouvelle ?

4. Donnez-vous plusieurs solutions

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Solutions-1-1200x675.jpg.

Plus vous orienterez votre esprit vers des solutions, plus cela va vous alléger, vous aidera à passer au travers de ces «catastrophes», «bouleversements», «crises»…

D’autant que la plupart du temps, finalement, ça n’en sont pas…
Cela vous permettra de mieux les vivre et les traverser comme des aventures, opportunités, occasions.
Pour vous «secourir», je vous invite à regarder ma vidéo où je vous partage des stratégies efficaces.

Conclusion

Le changement, c’est la vie !

Même si cela peut s’avérer difficile, bousculant, inconfortable, c’est la base de toute évolution.

Faites-en un atout, une chance, une aubaine !
Profitez-en ! Cela vous appartient.

Sur ce, je vous souhaite beaucoup de (re)nouveau !

Jacqueline ARBOGAST

Entrepreneure, Auteure, Conférencière, Formatrice

@jacquelinearbogast

@strategiesevolution

Partager cet article:
NOTRE BLOGUE

DERNIÈRES NOUVELLES ET CONSEILS

Développement personnel, Bien-être au travail

19 Juil 2024

Pourquoi je n’aime pas les qualités

Explorez pourquoi les notions de "qualité" et "défaut" peuvent être réductrices et découvrez une approche innovante pour mieux comprendre et gérer les comportements humains.
Bien-être au travail, Développement personnel

14 Juil 2024

Mes 20 outils pour mieux gérer ou éviter les disputes, conflits et mésententes

Les conflits font partie des relations, mais il existe des manières d'éviter les disputes ou mieux les gérer, voici 20 atouts à utiliser.  
Développement personnel, Bien-être au travail

12 Juil 2024

Comment sortir du jugement négatif sur soi et les autres ?

Nous jugons si facilement, les autres et nous-même, et la majorité du temps de façon négative ! Dans cet article je vous livres 3 techniques pour en sortir.
Développement personnel, Bien-être au travail

12 Juil 2024

Comment faire face aux différentes formes de critique ?

Vous êtes content de vous et votre collègue, votre boss, votre client vous fait une critique qui vous touche et vous blesse.